Petite chambre



«  Nous sommes en guerre  »  Emmanuel Macron.
Face à la pandémie de covid-19 en France, le chef de l'État s'adresse de nouveau aux Français le 16 mars 2020.

Le lendemain, les frontières, les restaurants et les écoles sont fermés, c'est à dire que la vie va changer, les activités sociales et culturelles sont arrêtées ou se font remplacer par d'autres.

En psychologie, la peur survient face à une menace directe et immédiate, par exemple : quand nous avons eu une attentat, nous produisions de l’anxiété et nous ressentons de la peur. Quand un groupe de personnes fait face un danger vrai et immédiat, ils vont avoir une réaction physique ou physiologique, par exemple : les gens qui font des provisions de produits de première nécessité et des produits de secours avant la quarantaine. Je pense que c'est un phénomène de peur collective.

Face au nouveau virus, nous vivons une situation inconnue qui nous pousse à chercher des informations sur les médias. En raison de la hausse de la demande des utilisateurs, les médias nous présentent encore plus d’informations sur le covid-19, à la télé, la radio, dans les journaux et sur les réseaux sociaux, tous les jours. Par effet boule de neige, la peur va se propager plus rapidement qui l’épidémie elle-même.

“ Petite chambre ” j'ai réalisé ce projet dans ma petite chambre pendant la guerre sanitaire. Je ne suis pas rentrée à Taïwan pour échapper à l'épidémie, car je n'avais jamais connu la guerre.

Dans ce projet, je voulais discuter de la psychologie liée aux phénomènes collectifs et individuels pendant la quarantaine. Mes identités ( d’une observatrice à une participante) ont temporairement été transformé. J’ai observé les phénomènes sociaux par les réseaux sociaux, en même temps, j’ai aussi enregistré mon état d’esprit, parce que nous avons vécu la même situation. Bien que les conditions soient limitées, j’ai monté plusieurs photos pour construire une scène atypique. J’ai donc choisi cette technique et cet angle de vue, parce que d’un côté je peux exposer un fait en détails et de l’autre, par les deux objectifs qui se contredisent et qui apparaissent dans une image, nous pouvons réfléchir de manière plus approfondie sur les questions qu’elles soulèvent.



Journal de bord :


Jour 5 :
Dès l’annonce des premiers cas de contamination par le coronavirus des rayons de supermarché sont vidés en quelques heures par les clients. Ces scènes se sont répétées en Italie. On est très proche d’Italie, et la situation évolue rapidement, j’ai décidé de stocker des produits en cas de quarantaine. J’ai eu peur de cette situation inconnue ; si les supermarchés sont fermés, faute de pouvoir se ravitailler, on fera comment?
21 mars, 2020  
«elle est prête» 40 x 40 cm, france


Jour 9 : 
On redécouvre une toute nouvelle manière d’apprécier notre environnement.
25 mars 2020, «théâtre », 75 x 50cm, france



Jour 11 :  Pendant le confinement, tout le monde tente de faire passer le temps comme il peut. À Toulouse, un homme a trouvé une solution pour s’entraîner au marathon...sur son balcon. mais j’ai pas le balcon, je n’ai que le couloir de chez moi, peut-être je peux l’essayer?
27 mars 2020,  «marathon»,  40 x 40 cm, france  


Jour 13 : 
Nous sommes toujours en guerre, mais je n’ai que fait le ménage chez moi. Cette guerre me semble différente des précédentes.
29 mars 2020, 40 x 40 cm, france


Jour 17 : 
Pendant le confinement en Espagne, on peut observer un homme qui se promène avec son toutou. Entre les risques liés à l’épidémie de coronavirus et la liberté individuelle, lequel est le plus important pour nous?
2 avril 2020, «elle avec son toutou», 40 x 40 cm, france


Jour 22 : 
À 20h, on applaudit pour les soignants, mais il sont en manque de matériel de protection, je ne sais pas le gouvernement a-t-il répondu leurs demandes? Si non, est-ce qu’ils avaient les moyens de faire face à une crise de cette ampleur ?
7 avril 2020, «20h»40 x 40 cm, france


Jour 24 : 
Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, les masques de protection manquent. En France, même si on a de l’argent, on ne peut pas en acheter, donc c’est on fabriquer des masques en tissu à la maison, mais ces masques sont-ils efficaces? Je ne sais pas.
9 avril 2020, «Atelier»40 x 40 cm, france



 
Jour 26 : 
Des rayons vides au supermarché, surtout ceux des produits de nettoyage, c’est incroyable,non?

11 avril 2020, 40 x 40 cm, france


Jour 30 :
Une fête de Pâques surréaliste pour les chrétiens, malgré les restrictions ils la célèbre comme ils peuvent.

15 avril 2020, «les enfants», 40 x 40 cm, france


Jour 34 :
Depuis quelques mois, on attend le soleil, et maintenant il fait beau, mais pourra-t-on partir en vacances cet été? La plage me manque beaucoup.

19 avril 2020, « soleil »40 x 40 cm, france


Jour 38 : 
À l’intérieur de la maison je me sens stressée à cause du confinement, à l’extérieur je me sens angoissée à cause de l’épidémie de coronavirus.
23 avril 2020, 
«obscur», 40 x 40 cm, france


Jour 42 : 27 avril 2020, «déconfinement? », 40 x 40 cm, france


Jour 47 :
Pendant le confinement, faire la cuisine semble être devenu une chose très importante. Les gens montrent leurs photos de repas sur les réseaux sociaux.
Alors qu’allons-nous manger aujourd’hui ? De la chauve-souris ? NON !!
2 mai 2020, «les grands cuisiniers», 40 x 40 cm, france


Jour 55 : 10 mai 2020, «no signal», 40 x 40 cm, france